TechTrends by JJ

Marketing – Digital – Strategy

Invest Atlanta, un modèle particulier d’incubation de start-ups
Français, Mandela Washington Fellowship

Invest Atlanta, un modèle particulier d’incubation de start-ups

Cette série d’articles vise à partager mon expérience vécue tout au long du Mandela Washington Fellowship 2018.

A propos du Mandela Washington Fellowship

Le programme Mandela Washington Fellowship (MWF) pour les jeunes leaders africains fait partie intégrante de l’intiative YALI (Young African Leaders Initiative)[1] lancée en 2010 par le gouvernement américain. Le MWF permet chaque année à environ 700 à 1000 jeunes venant d’Afrique Subsaharienne de bénéficier de 6 à 12 semaines de formation et de stage dans les institutions universitaires et le monde professionnel américain. Ils bénéficient  ainsi de formations académiques dans les domaines suivants, au choix:

  • Business & Entrepreneurship (Gestion d’entreprise et entrepreneuriat) : Marketing, finance, entrepreneuriat, etc…
  • Public Management (Gestion publique)
  • Civic leadership (engagement civique)

Ces jeunes sont également exposés à d’innombrables opportunités de réseautage non seulement auprès des institutions publiques et privées américaines, mais aussi auprès de leurs pairs venant d’autres pays d’Afrique.

La série d’articles hebdomadaires produits sur ce blog durant les prochaines semaines ont pour but de partager certaines expériences vécues durant mon parcours dans le parcours « Business & Entrepreneurship ».

Les articles de cette série seront composés de 2 parties :

  • Week Overview: Ici, je présenterai un aperçu global des activités de la semaine.
  • Most Valuable Takeaway ( MVT): dans cette section, je donnerai mon point de vue sur l’expérience qui m’aura  donné le meilleur enseignement lié à la gestion d’entreprise, à l’entrepreneuriat ou à tout thème connexe.

1. Week Overview

La première semaine a été essentiellement marquée par des réceptions officielles (Président de l’Université, Maire d’Atlanta) et des activités de team building.

La Business & Entrepreneurship institute a officiellement débuté à partir de la semaine 2. Elle a été marquée par des visites d’entreprises, un « speed networking », des cours introductifs à l’entrepreneuriat et au leadership

 

Visites d’entreprises

Atlanta Beltline,  Invest Atlanta et Atlanta Business League ont été les 3 entitées visitées :

  • Atlanta Beltline est un immense projet de redéveloppement visant à exploiter et transformer le vieux système de transport ferroviaire de la ville en un immense réseau de parcs, de réseau routier et ferroviaire devant connecter 28 000 logements sociaux qui sont également en construction. Cet immense projet devrait créer 48000 nouveaux emplois dans la ville d’ici 2030. 2 élements fondamentaux font la particularité de cet chantier : la première est la manière dont il a été parfaitement intégré aux installations existantes, sans majeure destruction de maisons ou d’autres édifices importants. Par exemple, des bâtiments jugés inutilisables sont transformés en œuvre d’art et permettent de drainer des touristes par exemple. La seconde est son mécanisme de financement qui est assez novateur. Essentiellement financé par plusieurs entités publiques et privées,  Ce qui fait la particularité d’Atlanta Beltline est que le financement public provient des taxes prélevées sur les activités touristiques et d’immobilier réalisées sur le site de la Beltline. Ainsi, le financement public est quasiment autofinancé, sans recours majeur à l’Etat de Georgie ou à l’Etat fédéral.
  • Invest Atlanta est à l’image du CEPICI en Cote d’Ivoire. Il promeut la destination Atlanta auprès des étrangers et des américains désireux de s’installer et investir dans la ville. Bien qu’étant une entité gouvernementale, elle arrive à incuber des entreprises naissantes qui viendront conquérir le monde. Justement, nous on en parleront en détail en 2e partie d’article.
  • Atlanta Business League : cette entité a été créée en partant du constat que les noirs américains produisaient très peu d’hommes d’affaires millionnaires, voire milliardaires aux Etats Unis. Sur plus de 500 milliardaires répertoriés aux Etats Unis en 2018, seulement 7 sont africains-américains. Afin de permettre aux noirs américains de bénéficier d’opportunité d’affaire, la ligue leur propose un grand nombre d’activités telles que des séminaires, des publications relatives aux secteurs où il faut investir, des rencontres d’affaires, du mentorat, etc..

Speed networking 

Le MWF met un point d’honneur sur le réseautage, destiné à se connecter à des professionnels américains exerçant dans le même secteur d’activité que les fellows. La première séance a pris une forme particulière. A l’image des soirées Speed dating pour célibataires où chaque participant rencontre en face à face, sur une table, un autre célibataire pendant 2 minutes maximum et décide si oui ou non s’il y a compatibilité entre les 2 sexes, le speed networking répond au même principe. En 1 minutes et 30 secondes, en face d’un entrepreneur, il s’agissait de présenter ses activités professionnelles et entrepreneuriales. S’il y a compatibilité de centres d’intérêts, les cartes de visites sont échangées et les échanges peuvent continuer plus tard.

Cours introductifs au leadership et à l’entrepreneuriat

Le cours introductif sur le leadership s’est accentué sur l’importance d’avoir des valeurs et de s’y tenir afin de pouvoir inspirer, comme Martin Luther et autres l’ont fait. Celui introductif sur l’entrepreneuriat s’est essentiellement bâti autour de 2 aspects : le premier aspect est que l’entrepreneur à succès est celui qui fait de son entreprise un mouvement. Un mouvement inspire des personnes de talent à vouloir y travailler et donner le meilleur d’eux-mêmes. Le second aspect a présenté le parcours entrepreneurial comme une pyramide des besoins de Maslow où le premier stage est celui de la survie et le dernier stage est celui de la recherche de la  valorisation et de la reconnaissance.

2. Most Valuable Takeaway (MVT)

Le 1er Most Valuable Takeaway revient à Invest Atlanta ! Pour cette semaine, j’ai été impressionné par son modèle d’incubation de start-ups et je vous explique pourquoi.

  • Assistance technique renforcée : depuis le choix du site d’implentation de la startup, les opportunités de financement existante dans la ville jusqu’à la formation du personnel de la startup, Invest Atlanta accompagne les startups incubées de façon très personnalisée. Elle leur met également à disposition un grand nombre de données liées à l’industrie où exerce la startup. Une particularité d’Atlanta est son industrie cinématographique plutôt développée. Des blockbusters comme Black Panther ont été tourné dans la ville. Ainsi, tous les créateurs de contenus gravitant autour de ces initiatives ont un fonds spécial accessible à très faible taux d’intérêt. Ce fond a pour objectif d’inciter les producteurs de contenus de ce type à préférer la destination Atlanta pour la mise sur pied de leurs projets cinématographiques.

 

  • Students2startups : un problème majeur pour les start-ups est de trouver une main d’œuvre qualifiée et surtout à moindre coût compte tenu de leur capacité financière limitée. Invest Atlanta met en place le programme Students2startups qui permet aux étudiants de la ville d’effectuer des stages directement dans les startups incubées. Cela a l’avantage d’exposer les étudiants très tôt au monde professionnel mais surtout permet aux startups incubées de trouver de la main d’œuvre rapide permettant d’accélérer leur développement. Invest Atlanta finance par ailleurs 2/3 du salaire devant être normalement payé aux étudiants par la startup

 

  • Allègements fiscaux : pour des startups qui ont terminé leur incubation à Invest Atlanta et sont capables de créer un certain quota d’emploi dans la ville d’Atlanta, une certaine exonération d’impôts forfaitaire est fixée pour chaque emploi créé jusqu’à une certaine limite. Cela a ainsi l’avantage de ne pas asphyxier la startup qui vient à peine de prendre son envol et qui se situerait au 2e stage de la pyramide de Maslow pour les entrepreneurs. Aussi, des startup ayant décidé de s’installer dans des zones que le gouvernement a entrepris de revitaliser ( Atlanta Beltline par exemple) bénéficie également de certains allègements, le but étant de compenser le potentiel manque à gagner qu’ils pourraient supporter par le fait qu’elles soient installées dans ces zones moins développées.

 

  • Levées de fonds sur les marchés financiers : Le marché financier américain est très dynamique. Invest Atlanta a conçu un programme permettant aux entreprises d’Atlanta ayant atteint un stage suffisamment mature de lever des fonds sur le marché financier pour leur développement. Ces programmes aident ces entreprises à structurer leurs dossiers afin d’augmenter leurs chances de lever facilement des fonds.

En définitive

Invest Atlanta ne s’occupe pas uniquement de start-ups ! En tant que portail d’attraction de la destination Atlanta, elle est également sur d’autres projets de développements sociaux de la ville.

Son modèle d’incubation m’a particulièrement séduit parce qu’il donne l’impression que l’incubation ne se termine jamais !! Invest Atlanta a ainsi un programme pour les entrepreneurs depuis les premiers pas (idée de projet) de l’entrepreneur jusqu’au moment où il faut aller conquérir le monde. En travaillant ainsi, les startups ont forcément de grande chance d’exceller et arriver à vendre leur produits hors des frontières des Etats-Unis.

[1] Plus d’informations sur le YALI et sa composante MWF à l’adresse suivante https://yali.state.gov/  

Comments

comments

Written by Jean Jacques Abe in 01/07/2018 / 315 Views

No Comment

Please Post Your Comments & Reviews

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.