TechTrends by JJ

Marketing – Digital – Strategy

Monétiser son application mobile en Afrique: quelles particularités? (1/2)
Français, Numérique

Monétiser son application mobile en Afrique: quelles particularités? (1/2)

[English version here]

Dans cette première série de 2 articles, nous discuterons des freins à la monétisation d’applications mobiles en Afrique à l’heure où de nombreux pays du continent abordent le virage du digital.

Depuis quelques années, l’entrepreneuriat en Afrique est avant tout, celui du numérique. Les initiatives entrepreneuriales autour du digital sont nombreuses et s’intéressent à des secteurs prometteurs en Afrique telles que l’agriculture, l’élevage, la santé, les énergies renouvelables, l’environnement et la finance. Ces initiatives sont généralement axées autour de développement d’applications mobiles permettant de résoudre des problématiques liées aux thématiques ci-dessus citées. Selon le cabinet Partech Ventures, l’année 2016 a vu une augmentation de 40% du  nombre de création de startup sur le continent.

Pourtant, le défi majeur de l’aventure tech-entrepreneuriale reste incontestablement celui de la viabilité du business model : comment générer de l’argent à partir de son application mobile? Si des modèles de monétisation existent déjà, ceux-ci ne sont pas toujours  transférables au contexte africain. Quelles sont les difficultés liées à la monétisation des applications africaines ? Quelles solutions envisager? Un petit tour d’horizon.

Panorama des stratégies de monétisation existantes

Deux moyens existent pour monétiser une application mobile:

  • faire payer l’utilisateur final pour le service fourni par l’application ;
  • faire payer un annonceur qui désire faire de la publicité aux utilisateurs de l’application.

Il existe toutefois des variantes à ces 2 modèles : le cas par exemple du sponsoring  où un annonceur paye l’application pour avoir le monopole de visibilité, ou une institution investit pour que l’application soit disponible gratuitement.

Faire payer l’utilisateur final

2 moyens sont généralement utilisés pour faire payer l’utilisateur final. Le moyen le plus simple est de rendre payant le téléchargement de l’application (paid donwload) ou plutôt la souscription (in-app purchase) au service (l’exemple de Netflix). Le second moyen est le modèle freemium. Il consiste à rendre payante certaines fonctionnalités de l’application après que l’utilisateur bénéficie de fonctionnalités gratuites.

Faire payer un annonceur

Un annonceur, c’est généralement une marque qui veut profiter de l’audience générée par l’application afin d’atteindre une cible. Faire payer un annonceur, c’est intégrer des publicités à son application pour une contrepartie financière. Plusieurs pratiquent existent pour incorporer la publicité aux applications mobiles. J’en ai répertorié 4 principales :

  1. La monnaie virtuelle : Généralement les applications de jeu sur mobile (Candy crush, Subway surfers, Clash of Titans) proposent de visionner une vidéo (ou une image) d’un annonceur et de récolter des pièces virtuelles, servant par la suite à débloquer des niveaux du jeu.
  2. La publicité interstitielle : Ce type de publicité apparaît par exemple, lorsque l’on passe d’un niveau à un autre dans un jeu mobile ou juste avant qu’on entre dans une fenêtre souhaitée de l’application. Elle dure généralement quelques secondes et est cliquable.
  3. La publicité native : Elle est idéale pour les applications dont le contenu se présente sous forme de flux d’informations. Les posts « sponsorisés » de Facebook ou Twitter sont des exemples parlants.
Un post “sponsorisé” dans un fil d’actualité Facebook

4. La bannière publicitaire : plutôt traditionnelle, elle constitue la méthode la plus simple de présenter de la publicité sur mobile, avec parfois pour inconvénient de réduire la surface disponible pour l’affichage.

Par ailleurs, selon le cabinet Ovum, en 2018, la publicité dépassera les paiements par l’utilisateur (in-app purchase ou paid download) comme sources de revenu des applications mobiles.

Retrouvez moi très prochainement dans la suite de cette série. Nous discuterons des obstacles à la monétisation des apps en Afrique et des solutions pour surmonter ces problèmes.

Comments

comments

Written by Jean Jacques Abe in 14/04/2017 / 213 Views

3 Comments

  • jeanrogermably 16/04/2017 at 1:57

    Belle analyse illustré en plus. On suit ensemble le blog

    Reply
  • Lysiane KABLAN 20/04/2017 at 4:20

    Bravo JJ et bonne continuation dans tes activités. Continues de partager avec les autres ta passion et tes connaissance.

    Reply
  • Please Post Your Comments & Reviews

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.